28 janvier 2014

DIMANCHE MATIN

Pourquoi ne pas mettre en lisant cette article le début de la SYMPHONIE PASTORALE de BEETHOVEN : "sensations douces qu'inspire l'aspect d'un riant paysage". DIMANCHE MATIN Oh ! Les éveils des bourgades sous l'or des branches, Où courent la lumière et l'ombre - et les roseaux  Et les aiguilles d'or des insectes des eaux Et les barres des ponts de bois et leurs croix blanches. Et le pré plein de fleurs et l'écurie en planches Et le bousculement des baquets et des seaux  Autour de la mangeoire où... [Lire la suite]
Posté par noirdebougie à 14:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 janvier 2014

PARAVENT OU PARAVUE ?

L'idée était de faire un grand tableau mais comment le transporter ?Sur Le Géant des Beaux Arts, un paravent en chassis toilé répond à la question. Mais quelle idée pour couvrir une toile carrée  de 1m50 de côté  ?J'ai cherché d'abord dans la mythologie, l'histoire de Phaéton le premier des chauffards qui accidenta le char du Soleil... sans succès, puis dans la préhistoire avec un paysage reconstitué du Carbonifère... Finalement de guerre lasse et comme en même temps je recommençais pour la xième fois avec courage la... [Lire la suite]
Posté par noirdebougie à 22:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
11 janvier 2014

"C'est l'hiver sans parfum ni chants..."

Accompagnez ce qui suit de Claude Debussy "des pas sur la neige". ... Et les arbres silencieux Que toute cette neige isole Ont cessé de se faire entre eux Leurs confidences bénévoles... - Bois feuillus qui, pendant l'été, Au chaud des feuilles cotonneuses Avez connu les voluptés Et les cris des huppes chanteuses, Vous qui, dans la douce saison, Respiriez la senteur des gommes, Vous frissonnez à l'horizon Avec des gestes qu'ont les hommes. Vous êtes las, vous êtes nus, Plus rien dans l'air ne vous protège, Et vos... [Lire la suite]
Posté par noirdebougie à 19:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 janvier 2014

LE RÊVE DE L'EAU

Le rêve de l’eau pâle est un cristal uni Où vivent les reflets immédiats des choses : Rideaux d’arbres, pignons, mâts des vaisseaux, ciels roses Auxquels l’eau calme mêle une part d’infini, Car leur mirage en elle est sans fin et s’allonge En une profondeur presque d’éternité… Les choses ont ainsi leurs minutes de songe Où chacune, dans l’eau, se semble avoir été Et s’aperçoit déjà vague et transfigurée ; Car tout en y prenant conscience de soi Les choses dans l’eau vaste échappent à leur loi Et plongent un moment dans un... [Lire la suite]
Posté par noirdebougie à 21:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,