Le temps printanier, pas encore trop chaud, est  un irrésistible compagnon de promenade.

Partageons celle-ci.

Passons sous le pont de Saint-Just, rive Saint-Rambert en direction d'Andrézieux. La Loire est haute en ce moment, elle brasse ses bouillons et clapote sur les rives.

2

Elle laisse des bras morts où s'échouent les bois flottés et les beaux reflets.

1

 

Passons sous le nouveau pont supendu à l'architecture élégante.

sous_pont

Sur le chemin de la Chapelle le charme d'une petite ruine.

toit

Il y a deux ou trois ans j'avais dessiné cette Chapelle.

aquarelle

L'histoire est merveilleuse. Un jeune berger voit briller dans le creux d'un arbre une statue de la vierge. Prévenus les villageois l'emporte à Bonson pour lui trouver une belle place. mais la nuit, miraculeusement, la statue retourne dans son arbre. Nouveau transfert, en grandes pompes, mais rien n'y fait, la statue regagne toujours son emplacement où finalement les villageois vont construire un sanctuaire.

statue

Voici la statue en bois du XV° siècle qui sut si bien se faire comprendre des villageois autrefois mais ne sut  pas résister aux voleurs en 2002.

Elle a été remplacée par une œuvre de Michel Granger, étonnante de simplicité et d'élégance, une dalle de verre dans laquelle, pour rappeler l'absence de la statue volée, est découpée, en creux, le profil de la vierge derrière laquelle, une lumière diffuse révèle la forme sainte.

verre

Lieux de pélérinage, la Chapelle est tapissée d'ex-votos et une foi naïve et sincère décore les autels d'angelots, d'images pieuses au point de croix, de fleurs artificielles sous cloches de verre.

anges

Le retour de la promenade traverse le pont suspendu où l'on est surpris de retrouver la circulation et le bruit après tant de calme et de silence. Les arbustes en fleurs blanches resplendissent sous le soleil de mars.

pont

Et Monet aurait posé son chevalet devant les rideaux des sauls, d'un vert fluorescent.

saul