Ce matin j'ai trouvé un gandot aux puces de Montrond.

P1100229

Pour les non gaga, un gandot, c'est une gamelle pour emporter "son manger", à midi, sur son lieu de travail. Ça ne se fait plus, c'était au temps des mines. Détrompez-vous, une société auvergnate Monbento commercialise un gandot chic, renommé bento, du nom des boîtes à repas japonaises .


Bento traditionnel japonais avec son tissu de protection et de transport. C'est élégant, bien décoré, c'est japonais.

1280px_Home_made_Bento

Mais revenons à mon rustique gandot. Deux étages et remarquez le joint du couvercle en excellent état.

int_rieur_gandot

Magnifiquement recouvert d'un émail neigeux.

_maillage_gandot

En service, premier étage, une salade de pommes de terre (pas encore du jardin, mais la ciboulette et le cerfeuil le sont, eux) et en dessous, à faire réchauffer sur un coin de feu, ou plutôt dans de l'eau chaude sur le lieu de travail, du chou au lard pour tenir au corps du travailleur.

gandot_garni

C'est nettement mieux qu'un sandwich triangulaire de pain de mie humide et mou bavant la mayo sous blister.

J'apprends que le gandot était souvent réalisé artisanalement à l'atelier pendant le temps libre ou en cachette, "en perruque".