Une magnifique promenade sur les pas des héros de l'Astrée d'Honoré d'Urfé.

Départ derrière la demeure du druide Adamas, le chateau de Goutelas.

de_part

On monte sur les flancs d'un ancien volcan, le Montaubourg,

monte_e

 Le cœur vous bat un peu, mais pas pour les mêmes raisons que celui de la nymphe Léonide secrètement amoureuse de Céladon qui, lui, n'a de pensées que pour la rigoureuse Astrée.

On traverse une forêt de pins-boulange.

pin_boulange

Le tas de branches pour les fagotiers.

pin_boulange23

Les jambes se reposent après la montée et les yeux aussi en contemplant la plaine  du Forez, Boën et le cours du Lignon.

pano_boen

Je n'ai pas rencontré de "gentilles" ruminantes, tant mieux, on ne sait jamais ce que pense une vache.

vache

 Sur l'autre flanc, ensoleillé, les vignes chargées de lourdes grappes.

vigne1

Pour atteindre le but de la promenade, le tombeau de Belizar.

"Adamas y fit eslever le somptueux tombeau de son frère Belizar, ... tout auprès d'un petit boccage, ... du costé de la montagne.

En ce lieu Alexis (Celadon) et Leonide se venoient bien souvent promener, ... et parce qu'il falloit un peu monter, Alexis prenoit quelquefois Leonide sous les bras, quand elles n'estoient pas veues..."

Précisons que Celadon s'est déguisé en femme sous le nom d'Alexis sur les conseils de Léonide pour approcher Astée qui ne veut plus le voir. Du Marivaux avant l'heure, mais heureux, sans la dureté des rapports de classes prérévolutionnaires.

belizar_1

 Sur la pierre gravée :

belizar_2

 "ET IN ARCADIA EGO"

Et moi aussi en Arcadie. L'Arcadie représentait, pour les poètes, un âge d'or, une contrée bénie où bergers et bergères vivaient une vie heureuse.

La phrase depuis les Bucoliques de Virgile traverse comme un "memento mori" l'histoire de l'art.

Une toile du Gerchin,

Et_in_Arcadia_ego

et plusieurs versions sur ce thème de Nicolas Poussin.

Nicolas_Poussin___Et_in_Arcadia_ego__deuxie_me_version_

 Passant qui lis ce message, souviens-toi que moi aussi j'ai vécu ici, heureux sous le soleil, comme toi, et que d'autres après toi se réjouiront de ce bel après-midi d'automne.

Voyez sur la toile le berger agenouillé suit du doigt le contour de son ombre...

Du tombeau de Bélizar, l'œil se promène sur l'autre côté de la plaine du Forez, le triangle d'or de l'Astrée.

triangle

Le Mont d'Uzore, demeure des Nymphes et lieu symbolique de l'amour (aujourd'hui bien grignoté par une carrière !), Montverdun, lieu de la spiritualité avec le temple de Teutatès,

montverdun

et Marcilly, citadelle d'Amasis et lieu du pouvoir.

On redescend dans le monde flottant, à travers les vignes, conscient de l'impermanence de toute chose. Un verre de côte du Forez, en plus de me rafraîchir m'aurait bien remonté le moral.

Le hameau de Prélion est un bel exemple de construction en pisé.

pise__1

Pise__2

Le chemin passe sous les pentes du volcan de Montaubourg côté vignoble,

montebour_vigne

et descend en serpentant à travers une forêt . Bien suivre les balises (un petit triangle noir). Au détour du chemin une curiosité, une fosse de tir.

fosse

De nombreuses sociétés de tir proposaient un entraînement, au fusil de guerre, pour préparer la  " revanche" de 1914. Pas d'arbres à l'époque mais des vignes, on tirait à trois cents mètres sur la colline en face.

Plus bas le CERF, Centre équestre régional du Forez.

Cerf

Après deux heures d'une promenade magnifique, retour à Goutelas. Mais plus d'Adamas, le druide, pour une potion (ou simplement un thé) réconfortante.

goutelas_retour

Cette promenade est balisée de panneaux explicatifs des plus intéressants.

panneau

Deux autres promenades à faire :

Le chemin d'Amasis vers Marcilly et le château Sainte-Anne.

Le chemin de Céladon vers la Bastie d'Urfé. Des dépliants de ces promenades au château de Goutelas et à l'Office du tourisme de Boën.