CRAZY SUMMER À PRIX COÛTANT

« À prix coûtant  deux bâtons télescopiques CLIC CLAC en fibre de carbone pour la marche nordique ».

Je préfère appuyer ma fatigue sur un bâton taillé dans une branche que j’ai trouvé abandonné contre un arbre sur les chemins du Forez. Il est bancroche et noueux mais c’est un bon compagnon.

« Moins vingt-cinq pour cent sur l’aspirateur sans fil TOP DOG trente-cinq minutes d’autonomie ».

Trop peu pour moi. Une heure et demi à l’aller, une heure et demi au retour.  Au milieu : la  pochade aquarellée d’un pin boulange tordu et fantasque, l’eau pas très fraîche mais goûteuse d’une gourde et quelques friandises réconfortantes.

« Cinquante pour cent  de remise sur un matelas technologique EMMA, haute résilience, micro perforé ».

L’ été ce sont les tapis volants comme les matelas de grands-mères qui vous emportent dans la plume pour traverser la nuit d’un soleil l’autre.

« Soixante-dix pour cent offert sur la poubelle ROSSIGNOL vert fluo », dix litres.

L’été, le temps des tomates du jardin rouges et tièdes, des haricots verts et des poires jaunes toutes piquées mais toutes cadeaux.

Quatre-vingt pour cent sur le bureau DESKY laqué pour éviter les rayures, nombreux rangements pour une rentrée réussie existe en blanc ou noir.

Pour conserver un trèfle à quatre feuilles un carton à chaussures suffit, pour le caillou précieux, le ticket d’entrée au musée des beaux étés, prix réduit  pour jeunes et vieux.

Cent pour cent sur un PANASONIC écran géant LED, connecté.
 
Images toujours fluides pour vous montrer la vie plus belle que la vie, des couchers de soleil plus lumineux que les vrais, des chevaux plus chevaux et des visages plus visages.

CRAZY SUMMER je vous dis.

Pas convaincu… Il se pourrait même que je colle sur ma boite aux lettres : « PAS DE PUB MERCI».

Jean VALETTE