27 août 2013

Naissance d'un tableau 2° partie (suite du 12 août)

De copeaux en copeaux ... Le cadre fabriqué à partir de lattes de pin collées en équerre, découpées à la scie à onglet, assemblées avec une presse à cadre,  poncées est peint dans les couleurs du tableau avec le petit trompe-l'oeil des copeaux tombés sur le rebord. Il y a un moment où il faut arrêter de fignoler, d'ajouter des reflets, de reprendre l'arrondi d'un copeau, de foncer une valeur ici d'en éclaircir une là ... le tableau est terminé. Il s'appellera "Copeaux" puisque c'est l'élément qui a pris le dessus en... [Lire la suite]
Posté par noirdebougie à 12:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 août 2013

Naissance d'un tableau 1° partie

La recherche d'une nouvelle idée est toujours capricieuse, parfois trop d'idées parfois le grand vide et l'insatisfaction. Ce tableau est né dans un vide grenier, de vieux outils à vendre quelques euros et l'idée germe. C'est autour d'un vieux rabot et d'une plane de menuisier que tout se construit. L'idée des copeaux, spirales élégantes et légères, vient ensuite pour faire contraste avec les formes géométriques et lourdes des objets.  Quelques dessins plus tard le format long du modèle s'est ramassé en une forme pyramidale... [Lire la suite]
Posté par noirdebougie à 22:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 août 2013

Translucidité et transparence

J'aime les natures mortes composées d'objets simples et répétitifs. L'oeil a tout de suite compris le sujet, il poursuit alors son exploration des petites variantes et fines différences et s'attache au vrai thème du tableau. Pour ces deux oeuvres "à la bougie", peintes récemment, la sècheresse du jeu de cubes des savons de Marseille est adoucie par la matière translucide sur les bords des savons aux formes moins géométriques qu'il n'y parait... ...et sur les bouteilles la flamme de la bougie se répercute en abîme tantôt... [Lire la suite]
05 août 2013

Hommage à L.B.

Voici mon dernier tableau "à la bougie",  30x60, à l'acrylique. Peint à la lueur d'une bougie, invisible sur le tableau, qui devait se trouver là : Mais le rendu de la flamme est si intense qu'il capte tout l'intérèt de la scène et comme un insecte aveuglé, l'oeil néglige ce qui est éclairé. Donc la bougie n'est pas physiquement présente où elle  le devrait mais présente par la lueur étrange qu'elle confère aux objets qui l'entourent. Petite astuce, les miettes tombées sur le cadre : Enfin qui est L.B. à qui je rends... [Lire la suite]
Posté par noirdebougie à 13:13 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,