"Saluez-moi toute la compagnie" * nous dit l'automne en ses derniers jours.

Le soleil est bas sur l'horizon, blanc, à peine chaud.

Sans_titre

Les arbres révèlent leur âme torturée.

P1130135567

Le gel de la nuit blanchit d'un bleu-vert très pâle le bord encaissé des rivières.

P1130151

P1130198

Les ombres longues au sol strient les chemins et les talus,

d

grimpent aux arbres.

P1130183

L'année croule

P1130194

et craque sous les pas du marcheur .

P1130173

Dans les prés et sur le bord des chemins les baignoires déracinées ont froid.

P1130156

P1130154

P1130195

P1130166

P1130168

P1130188

P1130191

"Saluez-moi toute la compagnie" * nous dit l'hiver dans les coulisses.

Sans_titre2

 

*Charles d'Orléans .

Paradis des Albatros / "Saluez-moi toute la compagnie..."

(Charles d'Orléans) Saluez-moi toute la compagnie Où à présent êtes à chère lie, Et leur dites que volontiers seroie Avecques eux, mais être n'y pourroie, Pour Vieillesse qui m'a en sa baillie. Au temps passé, Jeunesse si jolie Me gouvernait ; las ! or n'y suis je mie, Et pour cela, pour Dieu, que excusé soie.

http://www.paradis-des-albatros.fr